Chronique Beer 101 : IMPÉRIAL

  • Particularités

  • Brasseries

  • Malts

  • Houblons

  • Accords mets

  • Types de bière

  • Verres

  • Saveurs

  • Arômes

  • Apparence

  • Levures

  • Ingrédients

  • Réinitialiser

Chronique Beer 101 : IMPÉRIAL

Il faut savoir que le terme “Impérial” n’est pas un style de bière en soit. Il constitue plutôt une appellation de taux d’alcool au sein d’une bière. Cette appellation désigne donc des bières avec un niveau d’alcoolémie de plus de 8% et allant jusqu’à 12%.

L’origine de ce terme vient de l’Impératrice Catherine de Russie qui affectionnait particulièrement les bières noires fortes en alcool. De plus, les bières qui étaient brassées pour cette dirigeante russe se devaient d’être forte en alcool pour survivre aux voyages vers la Russie. C’est ainsi qu’est née le style Stout Impériale Russe.

Aujourd’hui, le terme “Impérial” est toutefois utilisé de manière moins restrictive. Ainsi, il peut en fait techniquement s’appliquer à tous les styles. Le plus connu est celui des IPA Impériales. J’ai en tête ici des IPA plus chaudes en alcool tel que la One Love de la Brasserie OverHop. Mais on peut brasser une rousse Impériale si on le souhaite ou une pilsner impériale (chose que Harricana a déjà fait!).

Pour une excellente bière Impériale, je vous recommande la Stout Impériale de Haricanna, un classique toujours aussi solide. Une de mes bières préférées portant l’appellation ”Impériale” est la Graben de la microbrasserie Tadoussac. Contenant du malt fumée, elle est pour moi un classique au sein des bières réconfortantes!

Cheers!

 

Émile Doyon – Blogueur

émile doyon

Par |2021-06-28T15:12:03+00:0002 juin 2021|Catégories : Chronique Beer 101|0 Commentaire

À propos de ce collaborateur :

Emile Doyon
Le début du parcours d’Émile au sein de l'industrie brassicole remonte à 2016, alors qu’il commençait à travailler chez le détaillant de bières spécialisées bien connu à Montréal : Le Bièrologue. À travers son parcours professionnel, Émile s’implique dans plusieurs événements du milieu et continue de faire des rencontres enrichissantes lui permettant de toujours en savoir plus sur la bière et le vin artisanal au Québec. Côtoyer des gens actif de l’industrie a d’ailleurs contribué massivement à son apprentissage. Après 4 années de travail en tant que conseiller spécialisé, accompagné d’une avide curiosité envers le milieu, c’est avec enthousiasme qu’il nous partagera sa passion à travers l’écriture en traitant de divers sujets tendances qui modules sans cesse la face de l’industrie brassicole.

Laissez votre commentaire